étrangère au monde des hommes

10 février 2005

je suis triste d'être triste

Ca y'est je viens de me rendre compte que ma vie c'était de la merde...J'appelle Ed mon meilleur ami pour lui expliquer {trop heureuse de moi} que je me suis achetée ce lit rond que je veux depuis trop longtemps...tout ce qu'il trouve a me dire {au fait c'est enooorme ce lit!!!! c'est très érotique je trouve}"c'est pour ca que tu m'appelles???et "gnangnan..."  "je n'ai plus de nouvelles de toi depuis un mois..." {ce n'est pas de ma faute j'ai changé de portable} et tout un tas de conneries, puis il s'est appliqué a me démontrer par A + B que ma vie ce n'était que de la merde

Non, c'est toi la merde, parce que :  moi plus tard je ne serais pas obligée de travailler {donc je vais en cours quand j'en ai envie et aujourd'hui tu vois j'avais mes règles}, parce que quand a noël je t'ai offert cette paire de Prada tu étais bien content, parce que quand tu veux qu'on couche ensemble on le fait ; je suis belle je suis riche je suis intelligente et je t'emmerde. Non je ne finierais pas seule il y aura toujours des mouches a fric comme toi autour de moi et tu le sais. Tu ne me vaut pas, personne ne me vaut et puis mon DJ de copain il est très bien {au lit} et puis ce que tu ne sais pas par contre c'est que ta bourgeoise de copine elle se fait défoncer par la moitié du quartier et surtout par tous ceux qui lui filent sa dose

J'aurais aimé te balancer tout ca a la gueule mais j'ai encore un peu de respect pour toi et j'étais plus occupée a contenir mon fou rire qu'a repondre a ton grand discours. Je te deteste et je deteste que l'on me remette en question, j'ai 17 ans et un mois, je suis jeune, je fais ce que je veux et je peux me permettre de faire des conneries, tu le sais aussi bien que moi on a papa-maman derrière. Et puis tanpis, je suis triste parce que les gens ne me comprennent je leur fais peur je crois... je suis si seule. Je suis seule parce que les gens croient que je suis entourée parce que les gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, parce que les gens sont cons, je suis triste parce que j'ai 17 ans et que je vis comme si j'en avait 25, je suis triste parce que les gens ne m'aiment pas et parce qu'ils me critiquent, je suis triste pour eux aussi parfois parce qu'ils ne feront rien de leur vie parce qu'ils croient que bosser dans un café l'été c'est un bon job et parce que en cours de philo j'entend "ehhhh platon était PD!!!" { ca m'a vraiment marqué} bon je vais aller faire les magasins je suis a découvert ce moi ci, et beh tu sais quoi Edouard? je vais aller dépenser le double de mon découvert en pensant a toi. connard

Posté par nevertheless à 15:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


29 octobre 2004

retour en ville

Je suis rentrée hier de Paris. J'aime cette ville. Les gens sont préssés, personne ne fait attention à personne. J'aime aussi les magasins, d'ailleurs je me suis fait taper sur les doigts par mon cher papa car on a claqué plus de 5000euros. Mais bon Paris c'est Paris : 5euros le café : 200 la bouteille de champ. La vie est cool la haut.

Soirée de lancement de Pink T V, c'était sympa le "tout Paris" était la 0__o  J'avais mes nouveaux escarpins que j'ai foutu en l'air et on a galéré pour rentrer

Enfin on s'est fait chier. En tout cas moi. Putain je vais bosser je suis trop énérvée je pars demain matin a N Y j'ai une soirée ce soir et j'ai pas fait mes valises. C'est pas cool la vie

Posté par nevertheless à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2004

aujourd'hui ....rien

Je n'ai rien fait de spécial aujourd'hui. J'aimerais tellement trouver la paix intérieure. Je ne me sens pas très bien. J'ai un poids sur l'estomac. Trop de choses à faire, à penser. Trop de gens à voir. De trucs à organiser. De machins à prévoir. J'aimerais tellement prendre le temps....de perdre mon temps. Je n'ai que 16ans et pourtant tout le monde compte sur moi pour les soutenir, mais comment peut on aider les autres losque l'on ne peut pas se gérer soi même ?

et puis les gens ne m'aiment pas.J'en souffre énormément. Je suis tellement égocentrique,prétencieuse, tellement absolue d'après eux. Je suis survoltée comme dirait ma mère. Les gens se chargent de me définir, ils me collent une étiquette. Grand bien leur fasse!! Je m'en fiche de toute façon "mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer".Et puis les gens m'ennuient, ils sont prévisibles, et bêtes.De toute façon un rien me prend la tête en ce moment. Je suis fatiguée. J'aimerais lâcher mon petit bout d'existence que je tiens fort entre mes dents, me reposer, me laisser couler. Mais je ne peux pas, je n'ai pas le droit; Je dois être forte. Pendant ces vacances je dois partir, à Paris, à NY, dans les îles ; or je sais que je n'aurais pas le temps de me reposer. Je souhaiterais je ne sais pas moi, passer les vacances devant la télé, ou dans mon lit, à ne rien faire que penser, lire.

Je n'ai plus le temps d'avoir des envies. Plus envie de faire les magasins avec une copine, de revenir si chargées que l'on doit appeler un taxi. Plus envie faire les vendeurs de vieux disques pour compléter ma collection. Plus envie d'écouter de la musique. De lire. De penser à moi. Si je peux encore sortir le soir -vu que ca prend sur mes heures de sommeil et non sur les heures ou j'ai des choses à faire- . D'ailleurs ca me fait penser à ma dernière sortie (samedi soir dernier). J'arrive vers 2h30 dans une boite "chic", je rejoins mes "copains" --tous défoncés biensur...mais a la coke c'est plus.... classe...--  o __ 0 . bref je regarde un peu autour de moi. Sur la piste des corps transpirants, des poufs, des coiffeuses, exhibant leur petit sac siglé (elles ont économisé 2 mois de salaire pour se le payer). --Il faut remarquer que en général les poufs portent seulement du vuitton et du dior : c'est plus voyant.-- Donc après les coiffeuses, les poufs : le mecs en pygama avec les chaines en simili or et les grosses nike. A vomir. Tous moches, les yeux vides, mais scrutant discrètement ce que nous buvions ou essayant d'apercevoir la couleur de nos cartes. Non!!! Le monde n'est pas aussi moche !!!!Je ne me suis pas éternisée, bonjour au patron --lui aussi défoncé--  et je me casse chez un copain.

Enfin. Je suis vraiment déboussolée. Ca me fais du bien d'écrire. je vais retourner bosser, j'ai rdv chez la psy dans une demi heure, je serais en retard, tanpis c'est grâce a des gens comme moi qu'elle bouffe.

Posté par nevertheless à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2004

je ne suis pas votre amie

je déteste tellement les gens, la foule, tout ce qui m'entoure. Je suis écoeurée, je suis au bord du gouffre

je ne suis pas déprimée je suis juste lasse, de tout, des histoires sans importance qui peuplent ma vie, je suis écoeurée des gens que je croisent, que je fréquente. Il me font souffrir, car je suis une étrangère parmis eux et ils veulent m'introduire dans leur monde, ce monde que je fuis depuis toujours

Je n'ai plus aucune envie, je suis amorphe, je suis un fantôme parmis tant d'autres. Mais à la différence des autres j'en ai conscience et cela me révolte 

je m'accroche pourtant, je me réveille tout les matins c'est deja ca, je respire, je parle, je ris parfois ; donc pour le commun des mortels je suis vivante

"le monde ne me comprends pas et je ne comprends pas le monde" 

si seulement j'avais des amis, des vrais pas de ceux qui veulent vous faconner, vous mouler a leur image ou a l'image qu'ils veulent vous donnez ;

je suis une poupée on peut jouer avec moi, on peut me faire rire, me faire pleurer, mais je ne suis pas vivante. Pas au sens commun

je ne suis pas vivante dans le sens ou je n'ai pas ou plus d'émotions, je crois qu'aujourd'hui je suis même incapable d'aimer              

Posté par nevertheless à 12:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]